Aïkido Paul MULLER

Mes professeurs:

mai 1963:

Début de la pratique de l'Aïkido à Strasbourg (France) sous la direction de Fernand SIMON (6°Dan Aïkido ; 6° dan Judo actuellement) en mai 1963. A cette époque NAKAZONO Sensei et NORO Sensei venaient régulièrement à Strasbourg pour des stages d'une semaine.

1964 – 1968:

En 1964, TAMURA Sensei arrive en France. Je suis de nombreux stages avec lui et Nakazono Sensei. Certains de ces stages en été duraient 4 semaines (avec 5h de pratique quotidienne) sous la direction de NAKAZONO Sensei et TAMURA Sensei. Ils travaillaient alors souvent ensemble. NORO Sensei garde de bons contacts avec les 2 autres délégués du Hombu mais il quitte la fédération commune de l'époque (ACFA).

1968 – 1971: Je suis étudiant à Paris et je m’inscris dans les 2 dojos de NAKAZONO Sensei à Paris.  Je commence à enseigner l'Aikido dès octobre 1968 à la demande de l'université de Paris et avec l'accord de NAKAZONO Sensei.

1971 – 1973: J'enseigne l'Aïkido au Centre Sportif Universitaire de Strasbourg et dans 2 autres dojos et je continue à suivre l'enseignement de NAKAZONO Sensei et TAMURA Sensei.

1973 – 1978 : NAKAZONO Sensei a quitté la France pour les USA. TAMURA Sensei demande à CHIBA Sensei alors résident à Londres de l'aider en France. Il demande aussi à ses élèves les plus gradés de suivre les stages de CHIBA Sensei en Angleterre et de l'inviter en France autant que possible. Ce que je fais.

1974 - 1982 :

Première réunification de l'Aïkido français au sein de la FFJDA (Fédération Française de Judo). L’Aïkido est regroupé dans l’Union Nationale d’Aïkido : l’UNA, partie intégrante de la FFJDA.   C'est l'âge d'or de l'Aïkido en France avec une progression des licenciées de 15% par an.     TAMURA Sensei se choisit 5 assistants nationaux pour l'aider à diriger des stages officiels sur tout le territoire français. Je suis un des 5 assistants, responsable pour le Nord-est de la France.

1982 juin : TAMURA Sensei quitte la fédération officielle sous l'influence de l’un de ses assistants malgré les avertissements de la quasi totalité de ses élèves les plus anciens sur les conditions inacceptables proposées pour cette sortie hors de la FFJDA.    40% des pratiquants suivent TAMURA Sensei hors de la FFJDA et intègrent la FFLAB (actuellement FFAB); 60% dont les plus anciens restent.

1983: Les 60% d'aïkidokas qui étaient restés dans la FFJDA en sortent également, mais en bon accord avec celle-ci et créent la FFAAA.

1986: Durant mon voyage au Japon et parallèlement à mon entraînement quotidien au HOMBU Dojo, je rencontre NISHIO Sensei. Je prends l'initiative de le faire inviter par ma fédération la FFAAA dès 1989.   NISHIO Sensei viendra 12 fois en stage officiel en France invité par la FFAAA sous ma responsabilité de 1989 à 2000.

1986 -2005: Je suis l'enseignement de NISHIO Sensei tout en continuant à fréquenter assidûment les cours de l’Aïkikaï Hombu dojo à chacun de mes voyages à TOKYO.

Depuis 2005: J'essaie de me rendre au moins une fois par an au Japon pour suivre les cours au Hombu dojo.

Mes charges d'enseignement et mes responsabilités en Aïkido.

1966 -1968:  Je suis étudiant à Strasbourg et j'assure des cours de Karate en 67-68, discipline que j'ai commencé à pratiquer en 1964 à la demande de Nakazono Sensei en parallèle avec l’Aïkido.

1968 – 1971 :   Je suis étudiant à PARIS en école d'ingénieur (ENSEA) et j'assure dès octobre 1968 les cours d'Aïkido au Centre sportif Universitaire de Paris Centre Jean Sarrailh, Boulevard du Luxembourg, en plein coeur du quartier Latin.

Depuis septembre 1971: J'enseigne l'Aïkido au Centre Sportif Universitaire (CSU) de STRASBOURG, 3 à 4 séances par semaine.   J'ai aussi la responsabilité des cours d’Aïkido dans un 2° dojo de puis 1972: le dojo de l'A.S. CHEMINOTS de Strasbourg. Avec ces 2 dojos il est possible à mes élèves de s'entrainer tous les jours et certains jours 2 fois.

1974 – 1982:   A la demande de TAMURA Sensei, je suis un de ses 5 assistants national au sein de la fédération française d’Aïkido officielle : l'UNA -FFJDA.

Depuis 1983: Je fais partie du comité technique paritaire: CTP de l'UFA : Union des Fédérations d'AIKIDO (2001-2008). La CTP regroupe les 5 plus hauts gradés de la FFAB (Fédération Française d'Aïkido et de Budo), présidée par Pierre GRIMALDI et de la FFAAA (présidée par Maxime DELHOMME).

Depuis 2008 je préside la CTF : Comité Technique Fédéral, de la FFAAA.

Depuis 2003: j’assure également les cours d’’Aïkido pour les élèves de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) à Strasbourg.

En dehors de la France:

Je visite depuis de nombreuses années divers groupes d'aïkido en Allemagne, Autriche, Russie, Canada, Luxembourg, Suisse, Maroc.

Mes grades:

Shodan Aïkikai : août 1966

Nidan Aïkikai : février 1969

Sandan Aikikai: août 1971

Yondan Aikikai: fevrier  1977

Godan Aikikai: janvier 1991

Rokudan Aikikai: mai  1995

A partir de 1976, les grades d'Aïkido en France sont devenus des grades d'état. Il est alors devenu obligatoire pour un français de passer les grades d'Aïkido français avant ceux du Hombu dojo.

5° Dan français en Aïkido : mai 1981

6° Dan français en Aïkido : janvier 1991

7° Dan français en Aïkido : septembre 2004.

Généralités :

Né le 13/07/ 1947 à STRASBOURG (France) .  Marié, 4 enfants.Diplôme d’ingénieur ENSEA en juillet 1971.   De 1972 à 2007 : professeur d’électronique en TS électronique.

Depuis 2007: retraité de l’éducation nationale, donc professeur d'Aïkido à temps plein